les herbes médicinales les plantes médicinales les herbes médicinales et les plantes les plantes médicinales dans la médecine nationale les herbes médicinales, les plantes médicinales les plantes médicinales, l'herbe

les Herbes médicinales et les plantes

 
  • ru 2 ua 2 by 2 es 2 en 2 fr 2 de 2

    Urtica dioica L.
    Et Urtica urens L.
    L'ortie dioïque et l'ortie

    A

    les noms Russes : comme est plus haut; les ukrainiens : 1) - kropiva dvodomna, kropiva est grande, 2) - kropiva est piteuse, kropiva est petite, kropiva zhigavka; les polonais : 1) pokrzywa zwyczajna, 2) pokrzywa zegawka.

    la Famille : Urticaceae - krapivnye.

    Les plantes largement connues, et en outre la première hauteur 30 - 150 cm, la plante vivace; à la deuxième hauteur 15 - 60 cm, la plante annuelle avec les feuilles elliptiques à aube des petits montants, plus brûlant, que la précédente. Grandissent selon les places mauvaises, dans les potagers, les jardins. Sont répandus partout. Fleurissent de juin à l'automne tardif. On sait que les cheveux brûlants de l'ortie contiennent l'acide formique.

    Recueillent les feuilles et les fleurs de l'ortie, les racines - l'automne tardif.

    3 fois par jour utilisent le jus Frais des feuilles de l'ortie selon 1 petite cuillère de thé à krovoharkanii, aux saignements de nez, aux hémorragies hémorroïdaires et à excessif mensuel krovjah. Napar des couleurs et les feuilles de l'ortie dans la dose 50,0 - 60,0 g sur 1 l de l'eau bouillante boivent à la fièvre paludéenne, à une petite mise en relief de l'urine, aux maladies cutanées chroniques, les boutons, sypjah, les furoncles.

    À abondant beljah boivent selon 3 petites cuillères de thé par jour le jus des feuilles de l'ortie brûlant (petit), mais à long mensuel krovjah - le thé de napara des feuilles de l'ortie brûlant (petit) - 50,0 g sur 1 l de l'eau bouillante - selon 1 verre 3 fois par jour.

    Aux tumeurs de la rate acceptent 3 fois par jour au bout du couteau la poudre du mélange (dans les parties égales) : des feuilles de la sauge , les feuilles lantsetolistnogo du plantain et les feuilles de l'ortie brûlant, en buvant l'eau.

    Quand sur le corps il y a de temps en temps des furoncles, les boutons, l'éruption, à la démangeaison, à une petite quantité d'urine, aux fermetures dans le peuple on dit que cela se passe de "чруЁ чэхэш " du sang. Dans tels cas font le mélange des parties égales : des feuilles de l'ortie brûlant, des feuilles du pissenlit et des couleurs du prunellier . Sur la portion de jour prennent 2 cuillères à soupe du mélange, inondent de 2 verres de l'eau bouillante et planent dans le four 2 - 3 heures. Boivent chaque jour pendant 2 semaines. À cette époque se nourrissent exceptionnellement du laitage; le régime sans viandes, les oeufs, le poisson, est interdit la vodka, la bière.

    Aux hémorroïdes, quand les bosses sont disposées, fait mal au-dedans et fortement dans les reins, mais dans le ventre plus bas nombril se font sentir les douleurs vives, chaque jour boivent selon 4 verres du coulis des feuilles de l'ortie brûlant et l'écorce du nerprun (№ 42) (défraîchi, i.e. non frais, mais la collecte des années passées), chacune selon 8,0 g sur 1 l de l'eau. Le mélange est fait bouillir durant 10 minutes, en trouvant de la minute du bouillonnement.

    À la dysenterie boivent napar du mélange des feuilles de l'ortie, brûlant et les ronces selon 1 petite cuillère de thé de chacun sur 1,5 verres de l'eau bouillante (la portion de jour); naparivajut pendant 2 heures de par le four.

    Dans la plupart des cas les applications de l'ortie comme du moyen dépuratif se servent non seulement les feuilles de l'ortie, mais aussi les rhizomes avec les racines (napar-nastoj) les orties dioïque (ordinaire), ainsi que les orties de (la petite) brûlante.

    Naruzhno . Au rhumatisme nazhalivajut les endroits sensibles par l'ortie frottent du pétrole ordinaire. Alternent : un jour frottent, l'autre - nazhalivajut par l'ortie.

    À la chute des cheveux 3 fois par semaine lavent la tête dans le coulis solide de la bruyère , des racines de la bardane et les racines de l'ortie brûlant. Parfois à ce mélange ajoutent encore les bosses de l'ivresse.

    À l'hémorragie de la blessure mettent propre trjapochki, qui devant cela imbibent du jus des feuilles dégourdies de l'ortie brûlant. Certain national "чэр=юъш" un tel jus empêchent encore avec le jus de l'entier de la plante florissant chiffonnée à la masse homogène du caille-lait , lavent par ce jus la blessure et le mettent sur trjapochke.

    la Conservation . Les feuilles frottées de l'ortie se trouvent dans les boîtes, mais les rhizomes avec les racines dans les sacs.